UFC-Que Choisir de Saône et Loire

Non classé

La fracture numérique – Etat des lieux – Le point sur l’est du département

Préambule

Dans cet article, nous évoquons plus particulièrement la situation de l’Est du département, La Bresse au sens large après avoir contacter les principales maisons France Service de ce territoire ainsi que les services du Département de Saône-et-Loire en charge de l’opération Van 71

 

La fracture numérique, c’est quoi et ça concerne qui ?

La fracture numérique désigne « le fossé entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas accès aux ordinateurs et à l’Internet »

 13 millions, c’est le nombre de personnes qui seraient en difficulté, majoritairement les seniors mais pas que !

 C’est la conséquence de la dématérialisation à outrance, tout se fait sur internet !  

Et le fossé s’est même singulièrement creusé avec la pandémie COVID 19, je pense à l’application « Anticovid », aux applications liées au monde médical comme Doctolib ou Maiia, à l’essor des applications visio-conférences pour le monde du travail voire le monde associatif comme « Zoom », « Skype » ou à celles utilisées dans un univers plus familial comme « WhatsApp ». Les « Services » ont rapidement emboités le pas à la dématérialisation notamment pour la banque, les assurances … Désormais « on fait » ses opérations bancaires, d’assurances… en lignes. Difficile désormais d’échapper « à la révolution numérique ».

Désormais, vous et moi, personnes physiques, existerons dans ce monde numérique que si à titre personnel et individuel nous disposons :

  • D’une adresse mail qui est généralement utilisée comme identifiant – finalement on vous reconnait par votre adresse mail »
  • D’une « batterie de mot de passe »
  • Et d’un téléphone mobile – idéalement un smartphone – permettant de recevoir / valider des codes d’identification garantissant la sécurisation de l’action ou de la transaction ainsi que la préservation des données personnelles

Jusqu’à récemment, la Carte bancaire faisait encore partie du « kit de survie », bientôt elle sera totalement remplacée par le smartphone.

 

Quelle est la situation ?

Ainsi selon une enquête de l’UFC Que Choisir réalisée en avril 2022 et portant sur environ 10 000 réponses on note que :

  • 40 % ont déjà échoué à réaliser seul une démarche en ligne
  • 72 % ont jugé la procédure trop compliquée
  • 23 % ont dû demander de l’aide à un proche
  • 22 % ont abandonné et n’ont finalement pas effectué la démarche

Encore faut-il avoir été en mesure de se lancer ce qui pose les questions de l’accès à « Internet », des équipements, du budget et surtout savoir se servir de tout ça !

Comment accéder aux services quand on ne dispose ni d’internet, ni du matériel, ni de la compétence ?

Faire sa déclaration d’impôt, contacter la Caisse d’Allocation Familiale, contacter sa caisse d’Assurance Maladie, contacter la Caisse de Retraite, démarrer un dossier Pôle Emploi … autant de démarches qui peuvent se faire dans les Maisons France Service où des agents compétents viendront en aide aux consommateurs.

 

Ces maisons proposent un accueil téléphonique mais surtout un accueil physique pour un accompagnement dans les démarches se rapportant :

  • Aux Impôts,
  • Retraite,
  • Allocation familiale, Assurance maladie, MSA
  • Point d’entrée pour la justice et pour pôle emploi
  • ….
  • Mais aussi les démarches pour initialiser les demande / renouvellement de CNI, Passeport, Permis de conduire, immatriculation… et très récemment la déclaration des armes.

Sur la partie Est du département de Saône et Loire et pour un territoire plutôt « rural » d’environ 100 000 habitants on dénombre de l’ordre de 16 Maisons France Service. Chacune de ces maisons recevant de l’ordre de 200 visiteurs / mois, ce sont environ 30 000 visites par an pour ce territoire qui doit compter de l’ordre de 30 000 personnes en « difficulté numérique ».

En première lecture, cela pourrait sembler suffisant à ceci près qu’une personne « en difficulté » va rencontrer la plupart du temps plusieurs problèmes au cours d’une même année et devra donc multiplier ses visites. Si les seniors sont majoritaires, on note que les plus jeunes ont parfois du mal à se « débrouiller » avec les démarches en ligne, au moins la première fois.

Est-ce que finalement les Espace France Service répondent aux besoins et permettent de résorber cette fracture numérique ?

En partie et avec un « plus » s’il y a une « itinérance » de l’Espace France Service avec des permanences dans des communes du territoire, répondant ainsi à l’autre problématique de la mobilité dans les territoires ruraux.

Mais attention, les « aidants » des Maisons France Service ou d’autres structures ne peuvent se substituer complétement au consommateur car s’il est toujours possible de créer une adresse mail et un mot de passe, la finalisation de la démarche nécessite souvent une validation « sécurisée » qui se fait désormais via le smartphone personnel du requérant.

Qu’est-ce qui se fait en matière d’apprentissage « du numérique » sur le territoire ?

Plusieurs Communauté de Communes ont mis en place des ateliers de « formation/initiation au numérique et à l’internet »

  • soit directement – Le Grand Chalon, Entre Saône et Grosne … –
  • soit via un partenariat avec l’Association TREMPLIN pour «  Terres de Bresse », « Bresse Nord », « Bresse Revermont » par exemple.

Soulignons également l’action Van71 déployée par le Département de Saône et Loire, action dans laquelle un animateur vient « former/initier » au numérique et à l’utilisation d’internet les habitants en allant à leur rencontre sur les communes qui en ont fait la demande.

 Ainsi depuis le début de cette « expérience » en mai 2022, chaque trimestre :

  • 6 communes sont « visitées » avec 6 sessions d’une ½ journée par commune
  • 14 participants environ par une session

A charge des communes de solliciter soit leur « Intercom’ » soit le Département, à charge des habitants de solliciter leur commune pour que les expériences en cours se pérennisent voire se renforcent voire même se diversifient vers un public plus jeune avec des sessions se déroulant pendant les vacances scolaires

 

Et le matériel dans tout ça ?  Quelles alternatives ? Et comment s’équiper ?

Certaines Communautés de communes voire d’administrations mettent à disposition et en libre-service des PC connectés à internet

Mais maîtriser le numérique, c’est avant tout pratiquer régulièrement, donc disposer de son propre matériel PC, tablette, smartphone … et d’internet devient une nécessité.

Pour le matériel on peut envisager soit un achat neuf soit un achat « matériel reconditionné »

Encore faut-il les mettre en œuvre, d’où la nécessité des atelier précités voire de l’opération Van 71 ou de la nécessité d’avoir des personnes compétentes dans son environnement – famille, amis…

Et l’accès à internet ?

C’est le haut débit qui s’impose désormais donc réseau mobile 4 G ou fibre optique, la couverture du territoire se présente comme suit :

Pour réseau mobile 4G : 99,3 % du territoire de la Saône et Loire est couvert par au moins un opérateur.

Pour la Fibre Optique, sur le territoire de la Saône et Loire, et en dehors des agglos MBA, Le Grand Chalon et CUCM, 30 000 prises étaient raccordées à fin 2021 sur un potentiel de 102 000 prises, avec l’objectif de tout raccorder d’ici 2023. 

Et les coûts ?

Approximativement, il faut compter

  • Pour un smartphone, une tablette, ou un PC reconditionné : 180 à 250 € environ chacun et plus en neuf et en haut de gamme
  • Abonnement fibre optique : 300 € / an environ
  • Abonnement 4G : 150 à 250 € / an

Ces coûts sont loin d’être négligeables, et peut-être devront nous parler un jour de précarité numérique ?

En conclusion

En conclusion, il reste beaucoup de travail pour aider les « habitants et consommateurs » de nos territoires.

Nous invitons les habitants et consommateurs à se rapprocher de leur mairie pour connaître les possibilités qui sont offertes sur leur territoire.

Nous demandons aux élus – Maires, Présidents de Communauté de communes, Président du Conseil Départemental – de maintenir et renforcer les actions.

Si l’école est selon le Président de la République, une priorité nationale en direction des plus jeunes, l’école du numérique en deuxième chance » doit être aussi une priorité en direction des seniors mais pas que !

Début 2023, l’UFC-Que Choisir lancera une nouvelle campagne de sensibilisation sur ce sujet de la fracture numérique fournissant encore une fois des données montrant « l’ampleur des dégâts » et interpellant une fois de plus les élus nationaux notamment

Ecouter l’intervention sur Radio-Bresse du 6 janvier 2023